Mary-Louise Parker : la Nancy Botwin de Weeds

Mary-Louise Parker : la Nancy Botwin de Weeds

Mary-Louise Parker

Théâtre, cinéma indépendant, et bien sûr MILF dealeuse de beuh dans la déjantée Weeds, difficile de passer à côté de Mary-Louise Parker. Petite présentation de la dame.

Mary-Louise Parker

Mary-Louise Parker est née le 02 août 1964 à Fort Jackson en Caroline du Sud. Elle était la plus jeune de sa fratrie, sa mère est d’origine suédoise et son père était un juge. Elle détestait aller l’école et s’est très vite orientée vers le métier d’actrice.

Mary-Louise ParkerEn 1990, elle se fait remarquer dans une pièce à Broadway, ce qui lui amène des propositions intéressantes de films lui permettant de côtoyer du beau monde. Pour son premier film elle jouera ainsi aux côtés de Danny Glover et Kevin Cline.

En 1993, Anthony Minghella (Le Patient Anglais) lui confie un rôle dans Mr Wonderful, elle donne notamment la réplique à Matt Dillon, William Hurt et Dan Hedaya.
Ses premiers grands succès arrive avec Le client de Joel Schumacher en 1994, avec également Susan Sarandon et Tommy Lee Jones, et bien sûr Portrait de femme de Jane Campion.
Le cast comprend, excusez du peu, Nicole Kidman, John Malkovich, Christian Bale et Viggo Mortensen.

Au film des années, elle continuera d’apparaître au théâtre, dans divers  téléfilms, films indépendants (le très drôle Saved avec Macaulay Culkin), ou à plus gros budgets (la suite des aventures d’Hannibal Lecter : Dragon Rouge, Les Chroniques de Spiderwick). Récemment Mary-Louise Parker a incarnée la femme de Brad Pitt dans le majestueux Assassinat de Jesse James. Sur les 2h40 du film on doit la voir au moins 1 min 30 à l’écran, et elle n’y prononce certainement pas plus de 3 mots, mais bon… Depuis on l’a vu avec Bruce Willis dans Red et Red 2.

Mary-Louise Parker dans les séries TV

Mary-Louise ParkerEn 2003 elle joue Harper Pitt dans les 6 épisodes de Angels in America, aux côtés de Meryl Streep et Al Pacino. Cette mini série, produite et diffusée sur HBO, est l’adaptation d’une pièce de théâtre du début des années 90 traitant d’homosexualité, du sida et de religion. Pour ce rôle, Mary-Louise Parker reçoit un Emmy Award pour sa prestation.

Entre 2001 et 2006, elle apparaît également dans 23 épisodes de The West Wing, où elle incarne une lobbyiste. Amusant, elle a refusée de prendre la suite de Shannen Doherty dans la ridicule série Charmed, et a postulée pour interpréter l’insupportable Susan dans Desperate Housewives. Mais bien sûr, Mary-Louise Parker est surtout connue pour son rôle de Nancy Botwin dans la série Weeds.

Mary-Louise Parker, Nancy Botwin dans Weeds

Weeds débarque en 2005 sur la chaîne Showtime, qui diffuse entre autres Dexter et Californication.

Mary-Louise Parker : Nancy Botwin dans WeedsLe pitch de départ est assez atypique et des plus sympathiques : dans une banlieue californienne des plus tranquilles et banales, une jeune mère de famille se met à vendre de l’herbe suite à la mort de son mari. Bien sûr tout se passe mal, les affaires dérapent très vite et dans tous les sens, et l’éducation de ses enfants laisse à désirer. Le premier sèche les cours et veut rejoindre la partie, tandis que le plus jeune vit dans son petit monde  parfois à la limite de la folie.

Pendant 8 saisons et environ 100 épisodes Mary-Louise Parker à donc incarnée Nancy Botwin, banlieusarde à la vie confortable qui dérape vers le côté obscur, tout en restant femme et mère plus ou moins responsable. Son personnage est hallucinant, posée, décidée, ne sachant par vers où elle va mais en y fonçant tête baissée, elle prend souvent du recul un peu tard et se met dans des situations ingérables… Elle semble toujours un peu perchée, « dans son trip », et vit donc les choses manière assez légère, bien que se tappant régulièrement des coups de pression. Un peu comme une fumeuse de weeds ?

Pour son interprétation remarquable de Nancy Botwin, Mary-Louise Parker a été plusieurs fois nominée, notamment aux Emmy Awards, aux Golden Globes (elle à obtenue la statuette en 2006), ou encore aux prestigieux Screen Actors Guild Awards.

Si la série était drôle à ses débuts, les saisons suivantes étaient inégales, et parfois très mauvaises. Mais après plusieurs épisodes décevants, les scénaristes arrivaient toujours à relancer notre intérêt. Le charme des comédiens et l’attachement des spectateurs aux personnages était aussi pour beaucoup dans le succès de la série jusqu’à sa fin, qui au bout de huit saisons se faisait totu de même attendre…

Mary-Louise Parker, sa vie hors des plateaux

Mary-Louise Parker & Jeffrey Dean MorganEn 2004 Mary-Louise Parker a eu son premier enfant avec l’acteur Billy Crudup, mais ils se sont séparés alors qu’elle était enceinte de 7 mois. Apparemment le monsieur vivait à ce moment là une aventure extra conjugale avec l’actrice Claire Danes, la grande classe quoi…
Elle a également vécu une histoire de deux ans avec l’acteur Jeffrey Deean Morgan, qui jouait notamment « Le Comédien » dans le fantastique Watchmen. Marrant puisque Billy Crudup figurait également au générique, et incarnait Jon, l’homme dieu tout bleu. A 43 ans, c’est-à-dire en 2007, Mary-Louise a adoptée une jeune éthiopienne, joliment nommée Aberash.

Mary-Louise Parker est également sortie un temps avec le chanteur des Counting Crows, Adam Duritz, qui à écrit pour elle la chanson « Butterfly in reverse« .

Retrouvez Mary-Louise Parker sur IMDB.