True Detective : elle a tout d’une grande

True Detective : elle a tout d’une grande

True Detective est sans aucun doute l’événement série le plus discuté de ce début d’année 2014, et à juste titre. L’excellent polar lancé sur HBO met en scène Matthew McConaughey et Woody Harrelson dans une enquête passionnante qui s’étale sur plus de 15 ans, racontée en 8 épisodes, et pas un de plus.

En 1995, deux flics que tout oppose, les détectives Rust Cohle (McConaughey) et Marty Hart (Harrelson), font équipe pour traquer un tueur en série à travers toute la Louisianne.
15 ans plus tard, et alors qu’ils ont arrêtés le tueur à l’époque,  des cadavres assassinés selon le même modus operandi sont retrouvés… Cohle et Hart vont revivre leur enquête et leur tumultueux passé commun par le biais d’un interrogatoire mené par 2 enquêteurs en charge de la nouvelle affaire. Ces aller-retours entre le présent et le passé réserveront bien des surprises…

True Detective prend la forme d’une “anthologie” et chaque saison (la seconde est en cours d’écriture) sera donc indépendante, avec sa propre histoire et ses personnages.
Le concept est intéressant pour le spectateur qui sait ainsi dès le départ qu’il ne s’embarque pas dans une histoire à rallonge sur 5 ans ou plus, et qui ne risquera pas d’être annulée avant de connaître une réelle fin.
On espère que le casting sera aussi alléchant pour les prochaines années, mais le format permet d’attirer des acteurs de gros calibres dont l’engagement sur plusieurs saisons paraîtrait sinon – sauf exception à la Kevin Spacey – peu probable, que ce soit pour des raisons de planning ou de budget.

Comme le prouve la série de Nic Pizzolatto, ce format court permet également une maîtrise complète du scénario, puisque la date fin est connue à l’avance, l’approche est plus directe. A l’origine conçue pour être son second roman, il s’est rendu compte à l’issu de l’écriture que l’histoire serait mieux servie par un format de série. Après s’être fait les dents sur quelques épisodes de The Killing chez AMC, l’homme est devenu le showrunner de ce classique instantané dont les prochaines saisons seront également à coup sur des événements. Il ne va pas sans dire que True Detective donne très envie de découvrir son premier livre, Galveston, sortit chez nous en 2011.

Si True Detective est aussi maîtrisée et passionnante dans la construction de ses personnages que dans le développement de son enquête, les acteurs rendent véritablement service à cette histoire incroyable.
Récompensé aux Oscars pour sa prestation hallucinante dans Dallas Buyer’s Club, Matthew McConaughey (Mud, Lone Star, Magic Mike…) a rarement été aussi bon que dans la série de HBO, il bouffe littéralement l’écran à chacune de ses apparitions. Et pourtant en face, Woddy Harrelson (Tueurs Nés, Larry Flint, No Country for Old Men, Rampart…) est plutôt intense dans son genre. Leur improbable et explosif duo est une des véritables réussites de la série. Avec également Michelle Monaghan (Gone Baby Gone, Source Code, Mission Impossible 3…) en femme de Hart.

Puisque True Detective à décidée de ne rien faire comme les autres, elle rompt avec l’habitude des séries de faire appel à différents réalisateurs. Si l’exploit ne sera pas forcément renouvelable tous les ans, les 8 épisodes sont ici réalisés par Cary Fukunaga, réalisateur de l’excellent Sin Nombre et de Jane Eyre, sortit en 2011 avec Michael Fassbender, Jamie Bell et Mia Wasikowska.
Tout comme le scénario est intégralement écrit par Pizzolatto, avoir un unique réalisateur permet ici aussi une maîtrise formelle totale sur la série, qui visuellement n’a rien envier au cinéma. Que ce soit pour des scènes de dialogues tendus, des plans séquences incroyables, des visions aériennes ou naturalistes, la série est un véritable plaisir pour les yeux. Si rien n’est confirmé pour le moment, Fukunaga pourrait également superviser la réalisation de la prochaine saison.

Et quitte à bien faire les choses jusqu’au bout, True Detective est scotchante dès son générique d’ouverture, avec l’envoûtante chanson Far From Any Road de The Handsome Family sublimée par un enchaînement de vignettes très graphiques, peut-être un des meilleurs génériques depuis True Blood.

Le Générique de True Detective

Le mot de la fin
L'avis de Serial Watcher
VIA HBO
SOURCE True Detective sur IMDB