Survivors – BBC

Survivors – BBC

Survivors est une série anglaise produite et diffusée en 2008 sur la BBC au pitch légèrement anxiogène. En effet, nous suivons un petit groupe tentant de s’organiser pour survivre alors qu’un virus a anéanti 99% de la population mondiale…

En misant sur les mécanismes psychologiques plutôt que de se reposer sur de gros effets dramatiques, Survivors est une série passionnante à suivre, mais peut-être un peu trop proprette pour se révéler indispensable.

Survivors est un remake de la série du même nom, diffusée entre 1975 et 1977 sur la BBC, et crée par Terry Nation qui en également tiré un livre.
Bien qu’il n’y ait ni zombies ni gore dans les parages, les amateurs du très nerveux Dead Set (et les autres) devraient apprécier cette ambiance de fin du monde.
Chaque saison de cette nouvelle version de Survivors comprend 6 épisodes d’une heure (1h30 pour le pilote).

Survivors, the story

Survivors - AnyaQuand une grave épidémie frappe l’Angleterre, une bonne partie de la population se retrouve clouée au lit. Très vite ça commence à être le bordel, les infrastructures ne fonctionnent plus, le pays se désorganise et le gouvernement est complètement débordé par cette crise subite.
Rapidement le virus se propage dans le monde entier et extermine plus de 99% de la population du globe en quelques jours.

Cependant certaines personnes semblent immunisées, et nous suivons donc quelques personnages isolés qui vont bien sûr finir par tomber les uns sur les autres, et se regrouper afin de mieux organiser leur survie.
Survivors - AlIls s’éloignent ainsi des villes devenues dangereuses (violence, pollution, maladies dues aux millions de cadavres…) pour trouver refuge dans une maison de campagne, où ils pensent être à l’abris.
Alors qu’ils se reconstruisent une sorte de structure famille, ils sont confrontés à d’autres groupes de survivants qui ne partagent pas forcément leurs valeurs du partage et de la coopération…

Pendant ce temps là de mystérieux scientifiques reclus dans un laboratoire secret semblent prêts à tout pour trouver un vaccin, mais il se pourrait également qu’ils n’y soient pas pour rien dans la propagation du virus…

Les Survivors :

Survivors - BBC - 2008Pour rendre le tout intéressant, il faut bien sûr une bonne galerie de personnage, et sans être hors normes, ceux de Survivors sont plutôt sympathiques. Bien que tous différents, ils vont chacun avoir leur rôle dans le groupe, vont apprendre à se connaître, se faire confiance et s’entraider pour former une « famille » soudée.
(Pas de spoilers ici, mais si vous ne voulez pas en savoir plus sur les personnages, passez au paragraphe suivant…)

Le groupe s’est soudé grâce au grand cœur, au leadership naturel et la détermination d’Abby Grant, pour qui personne ne peut survivre seul.
Elle est bien décidée à retrouver son fils, et en attenant elle prend soin de ses nouveaux amis comme une mère de ses petits.
Abby a la particularité d’être tombée malade, d’avoir frôlée la mort et s’en être mystérieusement remise, ce qui fait d’elle une curiosité désirable pour nos amis scientifiques…

Survivors - GregSemblant connaître la nature humaine, Greg ne se fait pas d’illusion sur la violence et le chaos qui ne vont pas tarder à régner lorsque le rationnement deviendra de plus en plus difficile.
Au départ plutôt partant pour vivre seul dans son coin, il se prend d’affection pour le groupe et semble représenter la figure paternelle : il est prévoyant, protecteur, serein,  la force tranquille donc. Mais on sent qu’il ne vaut mieux pas trop le tester…

Dans ce joli tableau, Tom, le grand frère,  fait forcément un peu tâche.
Ancien militaire et meurtrier évadé de prison, il est très indépendant et peu bavard sur son passé. Il s’efface donc pour cacher sa vraie nature, mais sa facilité à verser dans la violence pour protéger les siens va certainement se révéler utile…

Anya elle est une jeune doctoresse qui souffre d’avoir assistée impuissante à la mort de ses amis et des patients de l’hôpital dans lequel elle travaillait. Aalim est un fils à papa bourré de fric, habitué à la vie facile, aux belles voitures, au champagne et aux conquêtes d’un soir. Il a recueilli Najid, un enfant de 12 ans.

Survivors, ou la force du collectif sur l’individualisme

Un des intérêts de Survivors se situe donc dans les relations entre les membres du groupe, comment ceux-ci vont évoluer pour concilier leur intérêt personnel (survivre) et un objectif commun : survivre ensemble.
Bien sûr des affinités se créent, mais jamais de nature à mettre en danger la cohésion du groupe ou le rejet de certains membres.
SurvivorsAinsi c’est d’abord grâce au personnage de la mère, Abby, que leurs valeurs se basent sur la coopération, le partage et le respect de chacun. Voyant que leurs différences les complètent et les rendent plus fort, les Survivors se resserrent pour atteindre une réelle synergie. Pas question donc d’exclure les faibles ou d’utiliser la contrainte, le groupe fonctionne naturellement puisque chacun se sent intégré et apporte sa contribution à l’effort collectif.
Ils se sont donc regroupés par intérêt personnel (« j’ai intérêt à intégrer le groupe pour survivre »), et si certains sont tentés d’aller voir ailleurs si l’herbe est plus verte, le système et les valeurs familiales du groupe font que ce dernier est plus propice à la survie d’une part, mais aussi à l’épanouissement personnel de chacun des membres.

Car bien sûr, cette famille recomposée va être confrontée à des groupes bien différents, et va devoir réagir en fonction. Narrativement parlant, ceci sert bien sûr à développer l’histoire : comment des communautés d’humains organisent leur survie, et que se passe-t-il lorsque plusieurs groupes voient leurs valeurs et leurs fonctionnement s’opposer.

SurvivorsNous croiserons ainsi une famille renfermée sur elle-même (la survie passe par l’isolement), des gamins vivant sans adulte (donc sans limites) dans un château, des illuminés de Dieu trouvant un sens au bordel ambiant en se repliant dans la foi.
D’autres font apparaître la bassesse de l’esprit humain en souhaitant tirer profit du besoin et de la détresse des autres, ou en s’appropriant un territoire et des ressources et les protégeant par la violence alors qu’il n’y a aucune véritable menace.

Survivors - Samantha WillisLa communauté dirigée par une ancienne membre du gouvernement, Samantha Wilson, semble pourtant idéale. Organisée autour d’une sorte de ferme équitable et fonctionnant avec des énergies renouvelables, tout y est  disposition : électricité, eau chaude, nourriture abondante, ordinateurs, abris sécurisé…
Mais voila, loin de l’esprit coopératif régnant dans le petit groupe, l’organisation de Wilson est plutôt du genre ultra autoritaire. Chacun doit faire don de soi dans le but de recréer un semblant d’Etat et de réorganiser la vie pour les prochaines générations. Ceci passant par le contrôle des individus, leur annihilation pour une cause prétendue supérieure, le travail forcé et un service de sécurité à la limite du fascisme. De quoi donner des frissons donc.

Conclusion

Survivors - BBCL’ambiance de fin du monde est bien rendue, et attirera sans doute les amateurs du genre. La réalisation est assez stylisée, certains plans ou effets sont magnifiques, et nous avons droit à notre quota de scènes dans des villes désertes et dévastées. Les Survivors sont attachants, et c’est plutôt intéressant de les voir s’organiser ensemble, tisser des liens et affronter les épreuves soudés.
Mais voilà, on sent que la BBC a voulu ratisser large en produisant un programme original, mais sans pousser le concept à l’extrême, sans doute pour ne pas faire peur à mamie. Les épisodes sont parfois un peu longuet et les clichés ne manque pas,  mais un des reproches que l’on peut faire à la série est d’être un peu trop « propre ».
Ce n’est pas la petite maison dans la prairie, mais ce n’est pas Mad Max non plus.  Il manque à Survivors un petit grain de désespoir, de violence et de folie pour rendre indispensable ce qui aurait  pu être une passionnante série noire et post-apocalyptique.
On attend pourtant chaque nouvelle saison avec impatience.

Mise à jour – Survivors saison 2

La saison 2 de Survivors a été diffusée sur la BBC début 2010.
Le scénario développe la piste des mystérieux scientifiques et l’origine du virus, et ne ménage pas nos héros qui passent leur temps à se sortir mutuellement de la galère.  Encore plus passionnante que la première, remplie d’action et de suspense, Survivors saison 2 nous interroge sur la place de la violence dans les rapports humains, et  la nécessité ou non d’y avoir recours pour réguler la société. Ceci se fait principalement au travers du fascinant personnage de Tom qui nous fait un remake de la Belle et la Bête avec Anya.

Mise à jour 2 : la série à été annulée par la BBC, Survivor ne connaitra pas de saison 3. Dommage, 6 épisodes supplémentaires auraient permis de conclure une histoire dont la fin de la saison 2 nous laisse sur notre faim… La série reste tout de même conseillée.

Quelques liens :

 

Le mot de la fin
Survivors
  • FanSF

    C’est une excellente série britannique qui nous plonge dans un univers post-apocalyptique particulier et très réussi.
    Très fortement conseillé pour tous les amateurs du genre!

  • Sean

    le pilot était vraiment moyen j’ai failli ne pas accrocher mais les ep suivants étaient pas mal, la saison 2 encore mieux, reste à voir ce qu’on nous réserve pour la suite !

    • Tom

      C’est clair, vivement la troisième saison !