Spartacus Blood and Sand

Spartacus Blood and Sand

Comme son nom l’indique, Spartacus Blood & Sand est une série adaptée de l’histoire du fameux Spartacus. Ce que le titre ne dit pas c’est que la série tente d’une manière assez lamentable de mélanger Rome, 300 et Gladiator. Si vous avez plus de 15 ans, la seule chose qui vous intéressera dans Spartacus Blood & Sand est l’envie subite d’éteindre la télé que procure cette immondice (et c’est déjà pas mal).

Spartacus Blood & Sand, le scénario (si on peut appeler ça comme ça) :

Spartacus est un brave guerrier spartiate thrace (les mecs de 300) qui vit en paix.
Mais comme avec ses copains ils sont très forts pour la bagarre, ils sont recrutés par un romain pour aller castagner du barbare. Mais c’est une entourloupe et pendant ce temps là leur village laissé sans défense se fait attaquer (comprendre par là qu’un tas de pixels brûle très loin sur un fond vert). Notre brave homme a juste le temps d’aller sauver sa belle brune de l’assaut de 5 mecs déguisés avec des peaux d’animaux.
Vu qu’entre temps il s’était barré sans demander l’avis du romain, quand celui-ci le retrouve il kidnappe la belle et réduit Spartacus à l’état d’esclave.
Du coup Spartacus se retrouve gladiateur. Et si sur un champs de bataille il trucide des méchants par dizaine, dans une arène il fait moins le malin et se prend des grosses raclées. Pourtant il est sauvé à chaque fois par le public, qui à cette époque levait le pouce plutôt que d’envoyer un SMS surtaxé. Si il veut survivre et retrouver sa brune il va donc devoir apprendre a devenir un bon gladiateur. Voilà, c’est tout.

Tourner sur fond vert, ça coûte moins cher

Le pilote ne ment pas sur la marchandise : long, pénible, rempli de clichés, acteurs très mauvais, aucun enjeux dramatiques, dialogues ridicules, décors vides, effets spéciaux déjà dépassés.
Pour tenter de garder le spectateur éveillé les producteurs ont eu l’idée d’ajouter une scène de cul toutes les 10 minutes et des bastons filmées au ralenti. Sur ce dernier point Spartacus ne s’en sort pas trop mal (membres tranchés, violence des coups, grosses gerbes de sang), mais l’ensemble fait vraiment trop racoleur et on a l’impression de regarder une version bulgare de 300.

Même constat pour les épisodes suivants, c’est inutilement long, terriblement mauvais et ennuyant. Spartacus se bat contre des mecs en slip dans un bac à sable (Blood & Sand donc), et pendant ce temps les entraîneurs de gladiateurs se livrent une guerre sans merci pour savoir qui a les meilleurs combattants. Ah oui, il y a beaucoup de gens nus aussi, avec au choix : une brune, une blonde, une rousse et des garçons musclés au corps bien huilé. On imagine que comme dans l’Histoire et dans le film de Kubrick Spartacus finira par diriger la fameuse révolte des esclaves, mais on ne sera déjà plus là pour le voir.
Starz n’a visiblement ni l’ambition ni les moyens de rivaliser avec HBO, et apparemment ce n’était pas du tout le but. Après tout la série Rome c’était un peu trop compliqué, il fallait réfléchir. Du coup avec ses acteurs au même niveau que son scénario, Spartacus Blood & Sand semble plutôt avoir été conçu pour répondre aux fantasmes d’un jeune adolescent : du sexe, du sang et une théâtralisation ridicule digne d’un mauvais film érotique.
En même temps vu les casseroles que se traînent les responsables de la chose, il ne fallait pas s’attendre à un chef d’œuvre de finesse. En effet si on cherche un peu sur IMDB on s’aperçoit que les producteurs ont bossé sur des masterpieces comme Angel, Smallville, Xéna la Guerrière, Legend of the Seeker, Hercules.  Les réalisateurs de la série sont eux aussi des pointures puisqu’ils ont bossé sur pas mal d’épisodes de Power Rangers (si si) et d’Alerte à Malibu… Du très lourd donc. Pourtant la série cartonne aux US, et pourrait bien faire de même ici.

Mise à jour : la série compte au total près de 40 épisodes répartis sur 3 saisons + 1 saison « préquelle ». La série fut frappée par le drame avec la mort d’Andy Whitfield, l’acteur qui jouait Spartacus décédé en 2011 et remplacé par Liam McIntyre (The Pacific sur HBO).

Le mot de la fin
Mais quelle daube...
  • Raff

    Dis donc cher ami, avant de critiquer tu aurais peut-être pu te renseigner non? Spartacus n’est pas spartiate, mais THRACE, ce n’est pas du tout la même culture, pas exactement la même région non plus, et il vaut mieux éviter de confondre les peuples à cette époque.
    Il ne faut pas réfléchir, dis-tu? Si tu veux dire par là que tu comprends toutes les machinations du premier coup et avant même qu’elles se développent, tant mieux pour toi. Dans ce cas je m’incline devant ton intelligence hors du commun.
    Cette série est historiquement plutôt fidèle, contrairement à 300 qui est une daube cinématographique. Bien sûr, il met en avant la violence et le sexe; mais c’était le pain quotidien des Romains! La société romaine est là plutôt bien représentée: les patriciens qui refusent de voir de simples plébéiens tenter de gravir les échelons, les esclaves utilisés comme jouets sexuels, le goût pour les jeux, la volonté de voir couler le sang qui se mue rapidement en terreur quand la violence sort de l’arène, l’adulation des gladiateurs que l’on retrouve représentés sur des tablettes, en statues, que l’on loue pour une nuit de plaisir, même les clichés de l’époque sur les Syriens lâches et traîtres ou les Gaulois brutaux et valeureux. La « guerre sans merci entre les entraîneurs de gladiateurs » correspond elle aussi à une réalité de l’époque: les gladiateurs étaient très prisés, et les lanistae (qui d’ailleurs ne sont pas des entraîneurs – c’est là le rôle de Doctore dans la série – mais des possesseurs de gladiateurs) ne comptent pas leur argent pour avoir de meilleurs combattants que leurs adversaires, car avoir de bons gladiateurs, c’est pouvoir donner de bons jeux, et donc plaire à la foule et aux hommes de pouvoir qui financent les jeux.
    Je dirais même que cette série est meilleure que le film de Kubrick: plus de sang certes, parce qu’elle n’a pas l’obstacle du code Hays; des acteurs qui savent jouer et sont adaptés à leurs personnages, contrairement à Kirk Douglas notamment; des décors authentiques; même le tabou de l’homosexualité est levé.

    Je ne peux pas vous forcer à l’aimer, bien sûr; mais il me semble nécessaire de mettre au point certaines choses concernant ce qui me semble être l’une des productions les plus intéressantes sur la Rome antique, et dans l’ensemble dénuée de grosses fautes historiques (malgré les quelques erreurs par ci par là). Même s’il est très difficile, voire impossible de faire mieux que Rome, Spartacus: Blood & Sand se débrouille plutôt bien à mes yeux d’étudiant en lettres classiques.

    • Tom

      Salut Raff, et merci pour toutes ces précisions.

      Mais je persiste et signe, niveau série Spartacus reste une daube…
      Au plaisir de te revoir par ici.

  • dreamkiller

    C’est la meilleur série de tous les temps ouhai moi qui suis fan de 300 et gladiateur je m’y retrouve parfaitement et vue les audience que cette série fait je pense que tu parle un peut dans le vide ta du regardez la série sans tes lunette ou les yeux fermé pour de tel ineptie c’est sans doute l’une de meilleur série qui est sortie depuis ces dernière année va voir barbie sa te plaiera peut être mieux mdr vive spartacus blood and sand

    • Tom

      puceau va.

  • terhzaz

    franchement de dégouter autant les gens de cette série : c’est dommage.
    je ne suis pas décerébré, j’ai 29 ans et j’apprécie les histoires de gladiateurs et le visuel de 300. sans etre trop exigeant cette série comble mes attentes ainsi que celles de plusieurs personnes.
    Ton avis est bien sure subjectif, mais de la à descendre au stade de merde cette série .. il faut pas déconner. revois tes qualificatifs stp, pour laisser aux gens UNE chance qui lisent ton blog de regarder : Si bien sure ils aiment bien le trio 300/gladiateur/rome…

    Pour ma part : Je trouve game of thrones : dont tu ne parles pas d’ailleurs vraiment ennuyeux, alors que la plupart des personnes que je connais ont bien aimé…

    tout est subjectif, mais il ne faudrait pas dégouter les gens, non plus…

  • out lawz

    spartacus est l’une des meilleures séries que j’ai pu voir de ma vie et tous mes amis à qui j’ai fait rencontrer cette série ont le même avis que moi et encore toute ma famille maintenant.. franchement je sais pas c’est qui, qui a écris ses débilités à propos d’la série mais j’ai vraiment l’imprecion qu’il à plus de la haine personnel qu’autre chose..bref vive spartacus ^^

  • Rox

    « Tom dit :
    27/10/2010 à 10:10

    puceau va. »

    Mouais à mon avis; Ce qui t’a gêné dans la série, c’est justement les scènes de cul. Du coup, tu crois qu’il faut être un puceau pour apprécier, c’est ça? Tu ne sais pas voir au-delà n’est-ce pas ?

    Et bien, laisse-moi te dire que cette série retrace plutôt fidèlement l »histoire de Spartacus et caractérise bien la société romaine aussi débauchée soit-elle. Les dialogues sont géniaux, les acteurs incarne véritablement leurs personnage, les scènes de combats sont extrêmement bien misent en scène et les effets spéciaux sont pas mal ( Mais peut-être est-ce ça que tu recherches ? « des bo grafisme com den 300″ ).

    Ensuite, comme on te l’a déjà notifié, ta critique est très ( beaucoup trop en fait ) subjective.. Tu fais passer cette série pour la daube du siècle alors que dans mon entourage on a globalement tous apprécié.

    Pour finir, J’en reviens à ton insulte. C’est puéril, immature, et ça n’aidera surement pas les gens à aimer ton blog.

    Frustré va.

    Cordialement Rox