Olive Kitteridge : mini série, maxi chef d’œuvre sur HBO

Olive Kitteridge : mini série, maxi chef d’œuvre sur HBO

Alors oui le jeu de mots est facile, mais une nouvelle fois HBO prend grand soin d’une de ses mini séries, et Olive Kitteridge devrait imposer sa loi aux Emmys sans trop de problèmes.

Olive Kitteridge est l’adaptation en 4 épisodes (1h par épisode) du roman éponyme d’Elisabeth Strout, pour lequel elle fut récompensée en 2009 par un prix Nobel de littérature (rien que ça).

Frances McDormand produit la série et y incarne le rôle titre. L’actrice est une habituée des films des frères Cohen (elle est d’ailleurs l’épouse de Joel) et à été récompensée aux Oscars en 1997 pour son rôle dans Fargo (dont nous parlions il y a peu de l’adaptation en série).

La série suit donc la fameuse Olive et son entourage sur une période de 25 ans, et parle du temps qui passe et n’arrange rien à l’affaire, de la vie qui défile lentement et inexorablement. Drôle, touchante, dramatique, et fascinante, Olive Kitteridge traîne son spleen pendant 4 heures magnifiques de télévision à ne pas rater.

Son marie est incarné par l’énorme Richard Jenkins (Nathaniel Fisher dans Six Feet Under !), qui avait déjà joué avec Frances McDormand dans Burn After Reading. On y croisera également Bill Murray – forcément lunaire – ou encore Peter Mullan ou Rosemarie Dewitt.

La série est réalisée par Lisa Cholodenko, notamment réalisatrice des films Laurel Canyon (déjà avec McDormand) et de l’excellent The Kids are alright. Elle à également officiée pour la télévision en réalisant des épisodes de séries comme Homicide, Hung, L World ou encore Six Feet Under

La magnifique bande son est signée par Carter Burtwell, le compositeur attitré des films des Frères Cohen et du précédent film de Cholodenko.

Tout comme les personnages que l’on suit sur 25 ans, tous les talents de la série semble s’être déjà croisés. Olive Kitteridge, une affaire de famile en quelques sortes…

Le mot de la fin
A ne pas rater