Looking sur HBO : les gays sont aussi chiants que les hétéros

Looking sur HBO : les gays sont aussi chiants que les hétéros

Looking sur HBO

Looking est une série lancée en janvier 2014 sur HBO et dont l’action se situe à San Francisco.
Pour certains la ville est la capitale de l’innovation technologique grâce à sa proximité avec la Silicon Valley, pour d’autres elle est la nouvelle capitale du rock garage avec Ty Segall, The Oh Sees et consorts… Mais Looking nous entraîne plutôt suivre les déambulations d’un groupe d’amis vraiment… gays.

Il y a d’abord Patrick, preque 30 ans, qui travaille comme développeur de jeux vidéos. Après des années d’errance sentimentale, les coups d’un soir ne lui suffisent plus et il aimerait plutôt rencontrer l’amour. Alors qu’il est enfin en train de passer à l’âge adulte, son manque d’expérience dans les relations longues entraîne quelques touchantes maladresses… Patrick est incarné par Jonathan Groff, que vous avez peut-être vu dans Glee, Boss ou encore Hotel Woodstock

Agustin, son meilleur ami au tempérament artistique, emménage quand à lui avec son boyfriend en banlieue. Leur problématique sera de vivre leur relation de couple en continuant à se surprendre et éviter de tomber dans l’ennui du quotidien…

Et enfin Dom, le plus âgé de la bande qui approche dangereusement de la quarantaine. Serveur dans le même restaurant depuis 10 ans, il sent qu’il est enfin temps d’évoluer et de construire sa vie. Il va rencontrer Lynn, qui deviendra rapidement son mentor et avec qui il va se lancer dans l’ouverture d’un nouveau restaurant branché. Fait marrant, Lynn est joué par l’excellent Scott Bakula (oui oui, le mec de Code Quantum !).

En terme d’écriture et de mise en scène, Looking se situe dans une veine réaliste, dans le sens où le show semble vraiment vouloir reconstituer le réel sans artifices, un peu à la manière de la mini série Tell me you love me (en moins triste rassurez vous) ou plus récemment de La Vie d’Adèle. Mais par son côté pop et générationnelle, la série peut se rapprocher d’un “équivalent gay” (pour peu que ça ait un sens) de Girls ou de la très regrettée How to make it in America, deux autres séries également diffusées sur HBO.

Si la série utilise les portraits de personnages homosexuels, leurs préoccupations sont (volontairement) universelles, afin que n’importe quel mâle urbain occidental autour de la trentaine puisse s’y retrouver. L’identification des spectateurs aux préoccupations des personnages permet à la série d’illustrer son message de fond, d’ailleurs cité explicitement par un des personnages : “un mec reste un mec”. Être hétéro ou homo a finalement peu d’importance sur la manière d’aborder les différentes étapes de la vie ou autres questions existentielles.

La série comporte 2 saisons de 8 épisodes (env. 25 minutes), un téléfilm conclut l’histoire.

Looking sur HBO – Bande annonce

Le mot de la fin
L'avis de Serial Watcher
VIA Looking sur HBO
SOURCE Looking sur IMDB