Kings – royal Ian McShane

Kings – royal Ian McShane

Kings avec Ian McShane

Kings est une série diffusée en 2009 sur NBC. Située de nos jours dans un pays fictif, cette réécriture moderne de la légende du roi David nous entraine dans une tragédie passionnante. Faute d’audience Kings a été annulée, mais la première saison de cette curiosité télévisuelle compte 13 épisodes que vous ne devez pas rater.

Kings, l’histoire :

KingsSilas (Ian McShane) est le roi de Gilboa, royaume qu’il dirige entouré de sa cour, conseillers et partisans. Si l’homme est un politicien habile, un roi fort, charismatique et aimé par son peuple, son pouvoir lui vient de plus haut. En effet, Silas à eu une révélation divine lorsque des papillons ont entourée sa tête pour former une couronne vivante, le papillon étant devenu le véritable symbole du royaume …
Pour accéder au trône et conserver le pouvoir Silas a bénéficié du soutien de Dieu, mais également de son beau frère, un homme riche et influent qui dirige les plus grosses compagnies du royaume (de la presse à la production d’énergie), et qui d’ailleurs se verrait bien dicter au roi sa politique…

KingsSi le royaume de Gilboa est prospère et serein, il est aussi en guerre avec Gath, un royaume voisin. Sur le front, David Sheperd est un jeune soldat qui mène une opération pour sauver des otages, l’image de lui face à un tank ennemi (appelé Goliath…) fait vite le tour du royaume. Surtout que l’otage secouru n’est autre que le fils du roi, le Prince Jack. Adoré par la foule, respecté (mais manipulé) par le roi, David est devenu un véritable symbole d’espoir pour le peuple.
Jeune chevalier au cœur pur, David est aveuglement fidèle à son roi, attise la jalousie du prince, et fait chavirer le cœur de la princesse.
Silas se méfie de lui car il pourrait devenir encombrant, surtout qu’il à vu le jeune David entouré de papillon lui formant une couronne sur la tête…

Kings :

KingsLe scénario plus complexe que la moyenne est assez difficile à résumer, mais il possède de multiples niveaux de lectures et de nombreux rebondissements.
Kings
est une série passionnante à suivre, grâce à son écriture fine et par l’idée originale de situer une monarchie à notre époque. La série donne en effet l’impression de regarder une histoire ancienne transposée de nos jours : un roi charismatique et autoritaire, la reine qui veille sur la cour, un prince maudit et un chevalier au cœur pur qui conquiert le cœur de la princesse idéaliste, et pendant ce temps les traitres complotent
KingsCeci permet d’aborder une multitude de thèmes sur le pouvoir, la jalousie, les apparences, l’importance de la communication politique, du contrôle de l’information et des foules, la manipulation des symboles…

Mais le plus intéressant reste quand Kings verse dans la tragédie pure avec ce vieux roi hanté, la jalousie maladive du fils écrasé par le poids du père, la pureté contre la corruption, les complots, les trahisons, les drames familiaux, les ambitions mortes nées, l’acceptation de sa destinée…
L’aspect mystique est également développé, le roi tenant sa légitimité de Dieu et n’hésitant pas à défier la mort elle-même.

La mise en scène est pleine de théâtralité, avec une esthétique et une réalisation résolument cinématographiques. Le pilote est assuré par Francis Lawrence (Constantine, Je suis une Légende), les décors sont sublimes, et l’interprétation de très haute volée.

Kings – casting royal :

Kings - Ian McShaneL’histoire est forte et nécessitait des acteurs capables d’assurer le show, et il n’y à pas à dire tout le monde a bien la gueule de l’emploi. A commencer par l’immense Ian McShane, inoubliable dans le Deadwood de David Milch.
Si sa prestation est moins prenante en roi Silas qu’en Al Swearengen, elle n’en reste pas moins intense et on ne peut s’empêcher de faire le rapprochement entre les deux personnages. En effet Silas est un homme de pouvoir charismatique, autoritaire, génie de la politique, avec un côté très obscur, ici proche de la folie…
Ian McShane reviendra sur le petit écran dans une mini série produite par les Frères Scott (Tony et Ridley, pas les puceaux basketballeurs) et adaptée d’un roman de Ken Follet : The Pillars of the Earth (Les piliers de la Terre – la série).

Le reste du cast comprend  Christopher Egan (Eragon) dans le rôle de David, Eamon Walker (Kareem Said dans Oz !) en Révérend Samuels, Susanna Thompson en Reine, la prometteuse Allison Miller en jolie princesse, Sebastian Stan (Gossip Girl) en prince torturé, Bill Maplewood (le père pédophile de Happiness) ou encore Macaulay Culkin.
Pour les rôles de figurants, que du lourd et des têtes connues…

Le roi est mort

On sent que NBC croyait (à raison) en Kings, car les moyens sont visiblement là et un important dispositif de promotion accompagnait la sortie de la série aux Etats-Unis. Malheureusement ceci n’a pas suffit et suite à des audiences catastrophiques, Kings à officiellement été annulée par NBC.
Même si la série risque de ne jamais connaître de seconde saison, les 13 épisodes disponibles sont fortement recommandés. Noire, complexe et fascinante, Kings est une véritable curiosité dont la fin de saison laissait pourtant présager d’une suite d’anthologie. Vive le roi.

Le mot de la fin
Vive le roi.
  • Sury

    Une série extraordinaire ! je n’arrive pas à comprendre pourquoi elle n’a pas pu trouver un public suffisant …
    En tout cas, une unique saison qui vole loin au-dessus des succès du moment !