Brooklyn Nine-Nine, on aurait aimé aimer

Brooklyn Nine-Nine, on aurait aimé aimer

Brooklyn Nine-Nine

Brooklyn Nine-Nine est le genre de série que l’on aimerait aimer, mais qui hélas tombe complètement à l’eau. La comédie lancée sur la fox fin 2013 se voudrait une sorte de Parks & Recreation chez les flics, la filiation est assez visible dans la mise en scène, le style de vannes et jusqu’à certains personnages qui semblent fortement inspirés de ceux de la série d’Amy Poehler.

Le personnage principal est lui même un ersatz de Leslie Knope – mais insupportable – incarné par Andy Samberg, une tête à claque qui mériterait pourtant toute notre sympathie rien parce qu’il fait partie du groupe de rap parodique Lonely Island.
Issu du Saturday Night Live, il est apparu chez tous ses petits copains de la comédie ricaine : Amy Poehler donc (petit rôle dans Parks & Rec), Tinay Fey (30 Rocks), Sarah Silverman, Rashida Jones (Celeste & Jesse Forever), Michael Cera (dans Arrested Development et le film Une nuit à New-York), Paul Rudd (I Love You man), Will Ferell (Anchorman), Ben Stiller (Voisins du troisième type), et le type à même présenté les Independant Spirit Awards devant un parterre de stars. Bref de quoi parier qu’on le reverra très bientôt dans un paquet de films.

Bref, sur le papier tout va bien la série fait envie, surtout qu’Andy Samberg est entouré de “gueules” de TV et ciné, comme Andre Braugher (Homocide, The Mist, Last resort), Terry Crews (ancien footballer pro et caution black dans Expendables), Jo Lo Truglio ou Joel McKinnon Miller (le pote de Bill Paxton dans Big Love) etc.

Mais les problèmes de Brooklyn Nine-Nine sont plutôt à chercher du côté de l’écriture, tout dans la série sonne comme une impression de déjà-vu. Les personnages sont inintéressants, les intrigues inexistantes, et même en étant fan d’humour bien débile les gags peinent à nous arracher un sourire. Et oui il y a une différence entre faire du bon humour bien con et prendre les spectateurs pour des imbéciles, Brooklyn Nine-Nine opte hélas pour la deuxième option. Peut-être que la suite sera mieux, mais les 6 – 8 premiers épisodes de la saison 1 ne donnent pas du tout envie de s’y attarder.

La série semble remporter un bon succès aux US et à été élu meilleure série comique aux Golden Globes 2014, Andy Samberg ayant lui remporté la statuette du meilleur acteur dans une série comique.

Bande annonce de Brooklyn Nine-Nine

Alors oui le trailer donne envie…

Le mot de la fin
Le concept est intéressant mais l'ambiance n'y est pas...