A touch of Cloth : humour british et bien stupide !

A touch of Cloth : humour british et bien stupide !

A touch of Cloth

Dans A touch of Cloth, l’énorme John Hannah (les films La Momie, les série Spartacus et Damages) incarne un inspecteur de police brillant, torturé et alcoolique et torturé par le décès de sa femme depuis le meurtre de sa femme. Appelé à la rescousse, il va revenir sur le devant de la scène mener une enquête sur un mystérieux serial killer. Si le pitch de départ vous parait ultra cliché, c’est normal A Touch of Cloth joue à fond la carte de la parodie “spoof” à l’humour bien débile.La série reprend les codes de l’univers policier dramatique pour mieux les détourner à coups de gags potaches dans la lignée des “Y a-t-il “, La cité de la peur ou encore de “Scary Movie” pour citer un exemple moins glorieux. Ainsi une course poursuite à pied se transforme en parcours de gym acrobatique et une visite chez le médecin légiste en explosion de sang avec un cadavre violemment malmené…
Les comédiens prennent visiblement plaisir à surjouer le drame tout en enchaînant les réparties stupides et les jeux de mots plus ou moins fins, voir volontairement lourds. Certaines mimiques et gags récurrents viennent apporter identité et cohérence à la nouvelle série de Charlie Brooker, déjà responsable de l’excellente Dead Set et de Black Mirrors.

Diffusée sur Sky, on peut difficilement qualifier A touch of Cloth de série, chaque saison tenant sur 2 épisodes de 45 minutes. C’est court mais intense, les sous titres en anglais sont recommandés pour ne pas manquer trop de vannes. Deux saisons sont disponibles et une troisième en chemin. A conseiller à tous les fans d’humour british et un brin stupide !

Bande annonce de A touch of Cloth

Le mot de la fin
Si vous aimez l'humour débile, vous allez être servis !